Articles

Cadre général

Les institutions d’enseignement supérieur en Haïti doivent faire face à de multiples problèmes en ce qui a trait au recrutement et à la disponibilité des cadres enseignants/es et chercheures. Les femmes sont pratiquement absentes des positions de direction dans la majeure partie des universités et autres instances des IES. Les femmes constituent a peine 2% de la population enseignante à l’université. Le pays à besoin d’une entrée massive de cadres  qualifiés dans le supérieur pour faire face à la montée grandissante de la population  estudiantine. Il est indispensable que les femmes qui constituent 52% de la population, apportent leur contribution à la reconstruction du système universitaire, sérieusement  ébranlé après le séisme du 12 janvier 2010.
L’Association des femmes professeures d’Université se propose donc de dynamiser la participation des femmes dans ce secteur de l’éducation par une série d’actions visant tant les femmes déjà professeures que celles aspirant à le devenir. L’Association est ouverte à toutes femmes professeures, chercheures et cadres administratifs (directrices, chefs de départements et autres